Lien entre vertèbres et organes

Prendre conscience des liens

Avoir un cadre permet aussi de construire du spontané 😉

Bonne et belle journée

 

jean-pierre martinez

 

Ce contenu a été publié dans clin d'oeil et sourires, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Lien entre vertèbres et organes

  1. ChocoBilly dit :

    Oupla !?
    Moi qui pensais que la spontananaité était évanescente et issue d’une sorte de lâcher-prise (même si je ne connais pas trop le sens de « lâcher-prise »).
    Voilà donc dela spontanaité comme construction ?…

    😉
    ChocoBilly

    • Avoir un cadre pour se sentir en sécurité et pouvoir en sortir 😉
      un paradoxe ? oui comme le vivant

      jean-pierre

      • ChocoBilly dit :

        Ca me parle vraiment.
        Naviguer dans un cadre à l’intérieur de ses limites et s’apercevoir qu’il y a déjà tellement à y faire, à vivre, qu’il n’y a plus d’intention portée aux limites, seulement à l’espace des possibles à l’intérieur de ce cadre. Pas d’intention portée aux limites, pas d’existence perçue, le cadre posé disparait de lui même.

        Un truc du genre… pour démontrer que ce paradoxe n’en est pas forcement un…

        😉
        ChocoBilly

    • Elfiyon dit :

      Ce chocobilly quel spontani…
      enthousiasme !
      Bah en fait j’ai pas pu regarder mon portable gère pas le plug in. Ca avait l’air cool en plus j’ai l’epaule bloquée.
      Du coup j’ai lu les commentaires et j’ai rigolé.
      Bisous JP, bisous Chocobilly-le-grand
      Tams tams pour vous !

  2. Dalila dit :

    Wa c’est génial ! Merci pour ce lien ! Je comprends mieux les liens et la raison pour laquelle je suis attirée par certains points de la colonne vertébrale quand je fais des massages… très intéressant ! Un problème à un organe entraîne des douleurs dans la colonne ou c’est plutôt l’inverse ? Dans les deux sens j’imagine… Et peut-on relier un problème à un organe / à une vertèbre à des blocages non résolus un peu toujours les mêmes ou cela varie vraiment d’une personne à l’autre ?

Laisser un commentaire