evolution spirituelle rapport au corps et à la contrainte

Evolution spirituelle,
rapport au corps et à la contrainte.

Cette réflexion est en rapport avec l’énergie du moment, en gros d’ici la fin du mois d’avril.

Il semble qu’une énergie de contraction passe en ce moment, une sorte de repli sur le centre, sur notre centre. Une contrainte mise à la fois par l’extérieur et par l’intérieur.

Souvent la notion de contrainte est vue comme plutot négative. D’habitude je parle d’ouverture de partage et d’un coup je pose le mot, contrainte !
J’ai fondu le plomb, je rentre dans la grande veine des ascètes ?  Non pas encore 😉 !

Voir la contrainte sous l’angle de mettre en tension pour faire un bond en avant. Un bond quantique ou il va falloir lacher la main de la rampe. Trop de distance à parcourir pour rester tranquillement en sécurité avec un pied de chaque coté de la berge.

Un saut en longueur sans élan mais avec l’élan de vie par contre.

Un petit exercice tout simple, faire la grenouille, simple ?
(en partant fesse sur les talons et chercher à aller le plus loin possible, idéalement en série de 5 à 10 bonds, si possible au moins 3 séries de bond)

evolution spirituelle elan vie Irlande

Voila, bonne journée

jean-pierre

Ce contenu a été publié dans Energie du moment, avec comme mot(s)-clé(s) , , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

3 réponses à evolution spirituelle rapport au corps et à la contrainte

  1. Manuel dit :

    Petite anecdote du jour,

    je sors faire l’exercice du jour dans un parc. Je réunis trois arbre en faisant la grenouille, me posant contre à chaque pause, bonne sensation. Je vois bien que de gens me voient et se pose des questions, mais je me dis que cela doit amuser tout le monde de toute façon.

    Ensuite je fais le tour d’un lac, un appel ondinien, et en même temps un faune se présente pour un travail. Je sens de grosses sensations, notamment au niveau du premier chakra, je me dis alors que je finirais cette escapade par de la marche avant-arrière.

    C’est la que l’anecdote arrive. 2 policiers viennent vers moi :  » bonjour, vous allez bien ? « ,
    _ »oui et vous ? »
    Je ne réecris pas tout le dialogue, mais bon, en gros, les premières personnes ont crus que je les épiais en me cachant derrière les arbres, et au vu des étrangeté de mes déplacements ont cru bon d’avertir les forces de l’ordre, surtout qu’on sait jamais « il y a des pédophiles » dixit les agents.

    Alors attention, il semblerait qu’il y ait un fou violeur qui se ballade en saut de grenouille ( je ne regarde pas les infos, ils doivent en parler !) et qui se cache derrière les arbres, du coup toute personne faisant les exercices du jours risque d’être interpellée.

    Je travaille sur mon rapport à l’autorité, mais je ne pensais pas que la contrainte tomberait si vite !!!! Moralité, je préfère les petites phrases d’évolution finalement !

    Au plaisir,

    M

  2. Geobiologie dit :

    Très intéressant comme exercice.

    Bon après, il vaut mieux choisir des endroits calmes pour éviter de passer pour un illuminé.

Laisser un commentaire